Recherche

L'édition 2016 de l'enquête sur les Community Managers en France vient d'être publiée

Le Blog du Modérateur réalise chaque année une enquête sur les community managers en France et les résultats de l'édition 2016 viennent d'être publiés.

Le profil-type : une parisienne Bac+5 de 28 ans
Le community manager est une jeune femme parisienne de 28 ans. Ce métier est majoritairement occupé par des femmes (59%). L’âge médian est inférieur de deux ans à l’âge médian des professionnels du numérique. Près de 42% des community managers travaillent en Île-de-France, 10% en région Auvergne, Rhône-Alpes et 8% en Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes.

Un community manager sur deux est en CDI et la profession compte 24% de stagiaires et 16% de freelances.

55% des community managers ont un Bac+5 et 85% ont au moins un Bac+3. À l’Université (38,5%), les filières privilégiées sont Communication, journalisme (33%), Sciences humaines et sociales (15%) et Marketing (14%). Du côté des écoles supérieures (34%), ce sont les écoles de commerce (38%), les écoles de communication (32%) et les écoles spécialisées web qui ont la cote (13%).

Si l’intitulé de poste de 54% des répondants à cette enquête est « community manager », le terme « Social media manager » est de plus en plus fréquent (38%).


les chiffres clés du CM

27% des community managers travaillent en agence
Autre enseignement de l’enquête sur les community managers : 27% d’entre eux travaillent en agence. Une proportion bien plus élevée que celle observée chez l’ensemble des travailleurs du web (19%). Près d’une entreprise sur deux qui emploie un community manager est une PME, une sur cinq une TPE ou une ETI et une sur dix une grande entreprise. Mais ne les cherchez pas dans un bureau : plus d’un community manager sur deux travaille en open space (51%). Comme leurs collègues de la communication, du marketing et du développement, les community managers privilégient les sites internet d’offres d’emploi (28,6%) et la cooptation (18,8%) pour trouver un travail. En revanche, 12,7% d’entre eux ont trouvé un emploi sur les réseaux sociaux, une proportion presque deux fois plus élevée que celle observée chez l’ensemble des professionnels du numérique (7,1%). Pôle Emploi et l’Apec ne sont à l'origine que d’une embauche sur vingt.

Salaire médian du CM : 28 000 euros brut par an
En 2016, le salaire médian des community managers (CDI et CDD) s’élève à 28 000 euros brut par an. Les 25% les moins rémunérés gagnent moins de 23 000 euros, tandis que les 25% les plus rémunérés gagnent plus de 34 000 euros. À Paris, les salaires sont plus élevés qu’en province (34 000 contre 23 000 euros).
le salaire d'un CM

Un métier épanouissant
Ils sont moins de 4% à ne pas aimer leur métier. Les community managers apprécient leurs missions (90%), leur cadre de travail (87%) et même leur rémunération (52%), bien qu’ils soient plus divisés à ce sujet. Ils sont heureux (87%) et rarement stressés.

les CM sont satisfaits de leur métier

Les activités du CM : animation, analyse et rédaction
Cinq tâches sont effectuées régulièrement par plus d’un community manager sur deux : l’animation des réseaux sociaux (96%), l’analyse des résultats (84%), la production de contenu rédactionnel (82%), le monitoring (73%), la production d’images et de photos (67%). Sans surprise, l’animation des communautés est la tâche la plus chronophage pour les community managers, devant la rédaction et l’analyse des résultats.

les activités du CM

L'ensemble des résultats de l'enquête

 

(Source : Le Blog du Modérateur)

 

Publié dans Actualités des métiers par editeur le 23 Juin 2016            3 commentaires

Laisser un commentaire
3.
09/09/2016 à 16h46
Par Julien

Il semblerait qu'après des années très faste le métier de Community Manager soit légèrement passé de mode et un peu moins demandé. Les rémunérations notamment sont en baisse et il semblerait que de plus de "stagiaire" se voient confier cette missions. Peut-être que les besoins des entreprises aujourd'hui sur trouve sur des profils un peu plus complet, capable également de produire du contenu pour la marque elle même. En plus de gérer l'animation des communautés. Qu'en pensez-vous ? Julien

Ajouter un commentaire