Recherche

Responsable éditorial online



Le responsable éditorial d’un site Web élabore la politique éditoriale du site en cohérence avec les objectifs stratégiques du site : il définit le style et le ton du site, l’organisation des rubriques, le calibrage des articles, le rythme de publication... Il pilote le comité éditorial avec qui il détermine les sujets et choisit les auteurs. Il est le garant de tous les contenus éditoriaux (textes, images, sons, vidéos) qu’ils soient publiés sur le site ou en son nom sur les réseaux sociaux, forums de discussion, blogs et autres services du site (mails, lettres d’information, etc.). 

Familles de métiers : Production et gestion de contenu

Présentation

Le responsable éditorial online est le garant de l’efficacité d’un ou de plusieurs sites web internes ou externes, pour tous les aspects touchant à ses contenus online. Il est chargé d'élaborer une politique éditoriale en cohérence avec les objectifs stratégiques du site définis par la (les) direction(s) de l’entreprise concernée(s). Il est également responsable de la mise en œuvre de cette politique éditoriale, de son évaluation et de ses évolutions.

La politique éditoriale est formalisée en un document de référence : la charte éditoriale, qui présente les partis pris et les règles qui s’imposent à tous ses contenus : fonction, nature, forme, process de production et de validation. On entend par contenu web : des contenus texte-image, des contenus audiovisuels, des modules d’information animés en Flash, des mini-sites, des newsletters. Certains contenus online peuvent être produits par des partenaires extérieurs ou par les intranautes / internautes (wikis...).

 

Missions

Il est responsable de l’alimentation du site en contenus et de la conformité de ces derniers avec la charte éditoriale. Il initie et pilote les évolutions de la charte éditoriale, et celles du site. Il est au sein de l’entreprise, le conseil éditorial permanent de toutes les parties prenantes dans le site. Il est responsable du respect des dispositions légales en vigueur.

Dans le cas particulier de la production, par des contributeurs internes, de multiples contenus internes « métier » spécialisés, leur pertinence éditoriale est de la responsabilité de chaque entité émettrice de l’entreprise. Le Responsable éditorial online, cependant, veille aux autres caractéristiques de ces contenus (forme, format, volume, fréquence...). Il peut déléguer cette mission à l’animateur de réseau de contributeurs quand le poste existe.

 

 

Domaine et périmètre d'intervention

 

Les objectifs du site sont fixés par tout ou une partie des instances dirigeantes de l’entreprise (marketing, commerciale, de la communication, des ressources humaines, de la qualité...) qui sont en outre pourvoyeuses d’informations pour la création de contenus et/ou productrices de contenus online. Stratège éditorial au service de la stratégie web de ces différentes parties prenantes, le Responsable éditorial online travaille en liaison permanente avec chacune d’entre elles.

Il est souvent rattaché à la direction de la communication, sinon à une autre direction émettrice du site. Il dépend hiérarchiquement du responsable de cette direction, parfois d’un manager intermédiaire : responsable de la communication interne et/ou corporate, de la communication online, de la communication externe par exemple.

Il participe fortement à la création du site web et à ses évolutions, aux côtés des directions parties prenantes (MOA, AMOA) ; et aux côtés d’autres intervenants spécialisés : webdesigner, développeur, intégrateur HTML, flasheur, responsable SEO...

Selon les cas et les situations d’entreprise, il travaille en liaison avec un animateur de site, un animateur de réseau de contributeurs, ou des spécialistes de la gestion documentaire : responsable de l’archivage web, e-documentaliste, e-bibliothécaire, knowledge manager.

Enfin, il travaille en liaison régulière avec des intervenants en production de contenus, qui sont externes ou internes à l’entreprise (ces derniers, lui étant ou non rattachés, selon les cas) : rédacteurs, producteurs vidéo, illustrateurs-animateurs, infographistes, webdesigners, flash designers, concepteurs web, photographes.

 

 

Activités & tâches

Activité 1
Charte éditoriale

Tâches

 

Définir (ou faire évoluer) la politique éditoriale et formaliser la charte éditoriale :

  • Objectifs stratégiques généraux du site
  • Ligne éditoriale du site
  • Organisation des contenus dans le site (architecture éditoriale du site).
  • Règles de référencement définies pour le site en liaison avec le Responsable SEO.
  • Typologies des contenus : format, webdesign, volume d’information, règles syntaxiques, de style, de tonalité, fréquence de parution et de mise à jour, calendrier éditorial.
  • Règles d’animation / modération et charte d’usage, si le site comporte des fonctionnalités d’expression des intra/internautes.
  • Process de production et de validation (workflow). Dont : identification des producteurs et des valideurs internes.
  • Process d’évaluation de la politique éditoriale.
 

 

Activité 2
Pilotage éditorial, rédaction en chef

Tâches

 

Piloter la création de contenus online et/ou adapter des contenus existants :

  • Préparation du brief avec les entités de l’entreprise concernées par le contenu. 
  • Brief : au rédacteur, à l’illustrateur animateur, au producteur vidéo, etc. selon les cas. 
  • Coordination, suivi de réalisation.
  • Contrôle qualité du contenu réalisé. Suivi des modifications le cas échéant.
  • Selon les cas : à partir d’un existant, réécriture, recomposition structurelle du texte, recalibrage de texte ; rédaction de titres, intertitres, mise en exergue d’informations, création de légendes, de liens hypertextes.
  • Vérification de la conformité du contenu produit aux dispositions légales en vigueur.
  • Gestion des traductions le cas échéant.
  • Gestion des validations avant mise en ligne : envoi en validation, intégration des éventuelles remarques et corrections.
  • Mise en ligne.
 

 

Activité 3
Qualité, conseil, veille

Tâches

 

Assurer le contrôle continu du respect de la charte éditoriale par les contributeurs (production et publication en direct de contenus online) et par les inter/intranautes (charte d’usage).

Exercer le rôle de conseil éditorial permanent auprès des contributeurs ; et auprès des directions qui sont parties prenantes dans le site.

Assurer la formation contributeurs (peut être déléguée)

Réaliser la surveillance continue des activités, actualités, de l’entreprise et de son environnement, liées au périmètre éditorial du site.

Assurer la veille permanente des bonnes pratiques et tendances en matière de contenus online.

 

 

Activité 4
Partenariats

Tâches

 

Identifier les partenaires « contenu » intéressants pour le site.

Concevoir et négocier les accords de partenariat.

Contrôler la qualité régulière de ces contenus produits par le partenaire.

Assurer la veille régulière des partenaires potentiels du site.

 

 

Activité 5
Dispositions légales

Tâches

 

S’assurer, en liaison avec le service juridique de l’entreprise, du respect des dispositions légales en vigueur en ce qui concerne les contenus du site :

  • Droits d’utilisation
  • Droit de citation
  • Droit de reproduction
  • Paiement des ayant-droits 
  • Droit à l’image
  • Respect de la vie privée

 

Activité 6
Evaluation, optimisations

Tâches

 

Définir avec précision, en amont, des objectifs à évaluer (qualification, quantification), les critères d’évaluation, du process d’évaluation des contenus online.

Assurer la coordination-suivi des actions d’évaluation

Effectuer le suivi des mesures des autres outils d’évaluation : statistiques de consultation, commentaires des intra / internautes.

Proposer, le cas échéant, des actions correctrices en matière de contenus online et pilotage de leur mise en œuvre.

 

 

Compétences

Savoirs

 

Connaissance des « bonnes pratiques » d’écriture (au sens large), d’ergonomie et de scénographie éditoriale pour tous les types de contenus online : contenus textes-images HTML, contenus audiovisuels, modules web d’information animée, diaporamas, newsletters, mini-sites HTML ou Flash, contenus Rich-média (mix de contenus online).

Connaissances techniques du web (CSS, XML, AJAX, Flash, ActionScript, ontologies, CMS...) ; les contraintes techniques du web.

Identification des capacités techniques des logiciels d’édition web et graphiques (Adobe CS4).

Connaissances des possibilités et des nouvelles tendances en matière de contenus online et d’usages du média web.

Sensibilisation aux principes de fonctionnement interne d’une entreprise (culture micro-économique)

Connaissance de son univers de référence : culture professionnelle en marketing et communication.

es fondamentaux de la  sociologie de l’entreprise et de la communication interpersonnelle.

Expérience des fourchettes de coût (charges internes ou achats externes) de la production de contenus online.

 

 

Savoir-faire

 

Pratique de la politique éditoriale, formaliser une charte éditoriale.

Savoir-faire en matière d’organisation de corpus d’informations :

  • Hiérarchisation
  • Regroupements
  • Arborescence

Maîtrise de la modélisation en wireframes (‘zoning’), des principes structurels de pages-écran accueillant des contenus online.

Pratique de la modélisation en storyboards, des projets de modules web d’information animée, de mini-sites en Flash.

Pratique de la rédaction, de la réécriture, dans une forme adaptée au web.

Maîtrise du  briefing d’un producteur de contenu textuel, de contenu audiovisuel, de modules d’information animée en Flash.

Pratiques de la coordination et le suivi des travaux.

Expérience de l’élaboration de comptes-rendus, notes de synthèse, monographies, supports de présentation.

Expérience pratique du travail sous contraintes fortes de délais.

Maîtrise du budget d’un projet (un site, un contenu online, une évolution de site, un programme d’évaluation...).

Utilisation des logiciels bureautiques : texte, tableur, présentation, planification et utilitaires d’édition.

 

Savoir-être

 

Sens de la diplomatie :

  • Respect des individualités.
  • Convivialité.
  • Humilité.

Goût pour l’ouverture aux autres et aisance relationnelle :

  • Facilité de contact
  • Capacités d’empathie
  • Capacités de vulgarisation
  • Facilité d’expression orale : clarté, fluidité, force de conviction.

Curiosité d’esprit :

  • Intérêt pour les autres métiers, les autres univers que le sien.
  • Plaisir de l’apprentissage, de la découverte.
  • Intérêt pour les technologies numériques, leurs usages, leurs enjeux.

Vivacité intellectuelle :

  • Capacités de modélisation 

et d’abstraction.

  • Aptitudes pédagogiques.
  • Forte expérience personnelle de l’usage du web.
 

 


Licence Creative Commons
Cette fiche métier est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 2.0 France.

Dernière mise à jour : 11 octobre 2011.

Retour au sommaire

Formation universitaire de niveau Bac +4 à Bac +5 ou école de journalisme. 

Formations diplômantes/certifiantes

Contributeurs

Laisser un commentaire
19.
14/08/2014 à 09h12
Par Tom

C'est un job assez dur et qui ne pardonne pas vraiment l'erreur, mais je trouve que c'est une excellente chose de voir ce métier prendre de l'ampleur dans les agences web.

18.
11/01/2014 à 02h08
Par SEO

Voici effectivement un métier multi-facettes lié au journalisme. La dernière grande structure fréquentée (plusieurs années) ne le voyait pas de cet oeil. Sans doute est-ce davantage un problème de management que d'entreprise.
Je suis entièrement d'accord avec l'importance de la qualité. Néanmoins, il y a bien des injustices. Certains contenus, mal rédigés, entretenant la confusion sur les dates, parviennent à faire le buzz avec une info dépassée depuis plus de deux ans. Ces structures se fichent pas mal de ne plus veiller à la qualité, voire même d'induire en erreur les lecteurs. Elles veulent du buzz. Elles l'ont. On gomme le fait que ça date, on met tout plein de belles photos impressionnantes (selon le principe "1 photo vaut 1 000 mots"), et ça passe..., ça se partage même... C'est viral...
PS : Même dans les grandes structures, le responsable éditorial peut avoir peu de personnes à qui déléguer... et se charger lui-même des corrections de coquilles, fautes, etc., s'il prend encore le temps de le faire, l'orthographe, sinon la justesse des propos, étant bien souvent, selon mon humble expérience, considérée comme "un point de détail", les internautes lisant très vite...

17.
03/12/2013 à 11h45
Par Sophie

On parle beaucoup de l'importance de la qualité des contenus. Mais personne ne définit ce que les moteurs de recherche définissent comme tel. Et je vous certifie que la ligne est fine. Un contenu de qualité pour un lecteur ne sera pas forcement identitfié comme tel pour Google par exemple. C'est une des thématiques abordées par Laurent Bourelly, rockstar SEO lors de ses formations et je vous assure que la démonstration est édifiante. Voici l'une des problématiques du Responsable Editorial Online

16.
12/02/2013 à 14h24
Par Sophie Rivière

Le responsable a un rôle stratégique et de plus en plus technique. Il doit pouvoir en effet rentrer dans le "métier" du client, comprendre son positionnement commercial et des objectif de communication pour mettre ces données en valeur. Mais également, s’intéresser aux concurrents de son client pour trouver des axes de démarcation: structurer les informations, thématiser les pages...

15.
06/11/2012 à 12h07
Par Nicolas

Je rejoins Valérie, le contenu doit être de qualité c'est ce qui va faire la différence entre plusieurs sites de même thématique. Aujourd'hui on peut presque tout faire sur le visuel d'un site, le seul moyen de se démarquer reste donc le contenu. Mais le rédacteur doit constamment faire le grand écart entre l’expérience utilisateur et le besoin de visibilité via le référencement. Chose de plus en plus difficile.

14.
31/01/2012 à 10h37
Par Marjorie - Portail des Métiers de l'Internet

Merci @Valérie pour votre commentaire et puisque le contenu est roi, il faut un bon rédacteur web pour le produire. D'ailleurs, nous venons d'ajouter la fiche métier de rédacteur web au référentiel, n'hésitez pas à la consulter.

13.
30/01/2012 à 15h12
Par Valérie

On connait tous la maxime "content is king". Cela signifie qu'un bon contenu, bien rédigé, bien structuré, original, frais, de qualité assure à long terme la visibilité d'un site. Le rôle du responsable éditorial est essentiel et il doit travailler en harmonie avec l'équipe chargée du seo... Car vous la connaissez aussi celle ci : "un article de qualité n'est rien sans optimisation de son référencement." Valérie

12.
10/10/2011 à 00h46
Par Marc

Ce métier se développe maintenant dans les agences webmarketing, c'est une bonne chose !

11.
05/03/2011 à 20h35
Par Deborah Botton

Il y a quelques confusions dans les commentaires entre écriture / relecture / publication / gestion. Le responsable éditorial online est effectivement tenu de mettre en place le quality check des contenus, toutefois, dans une grosse structure, il y a peu de chance que ce soit à lui de le faire. La relecture doit toujours être réalisée par une autre personne que l'auteur lui-même, ou dans le pire des cas et dans les petites structures, à froid le lendemain par exemple. Sinon, il me semble difficile de pouvoir faire un livrable de qualité. Le responsable éditorial ne va pas forcément se soucier de ce genre de détails, il va déléguer. Son travail est surtout axé sur la stratégie et gouvernance éditoriale, ou politique éditoriale, comme cela est expliqué ici.

10.
05/03/2011 à 20h24
Par Cecile

Et concrètement, dans quelles types de structures travaillez-vous?

Pages

Ajouter un commentaire